L'imagerie thermique utilisée dans la lutte contre le COVID-19

Regional website Belgium

Dans toutes les phases de la pandémie, il a été crucial de limiter la propagation par une détection précoce. Une des méthodes de détection précoce est le dépistage par caméras thermiques dans les lieux densément peuplés comme les aéroports, les hôpitaux, les entreprises et les écoles.

 Les caméras thermiques peuvent mesurer la température avec une précision de 0,3°C et détecter une température corporelle élevée qui pourrait indiquer de la fièvre. Bien que cela ne prouve en rien l'existence du COVID-19, et bien qu'une personne atteinte du virus COVID-19 n’ait pas forcément une température corporelle plus élevée, c'est tout de même un excellent moyen de détection précoce pour aider à contenir les épidémies à grande échelle. 

 De février 2020 à l'été, l'équipe d'optique infrarouge d'Umicore a constaté une augmentation drastique de la demande pour ses produits optiques. Plus de 150 000 produits optiques ont été vendus dans le monde entier pour être intégrés dans des caméras thermiques utilisées pour détecter une température corporelle élevée. L'équipe a pu absorber le pic soudain de la demande, car Umicore est largement intégrée verticalement (à partir des métaux) et donc peu dépendante de fournisseurs tiers. En outre, les niveaux d'activité ont été augmentés dans des circonstances difficiles (cf. introduction de règles d'hygiène et augmentation des absences "préventives"). La montée en puissance de la nouvelle optique à plaquettes d'Umicore, récemment introduite et à un coût attractif, a aidé ses clients à introduire rapidement des systèmes abordables et performants.