Half year results 2022

Regional website Belgium

Umicore fait état de solides performances au premier semestre de 2022

Umicore réalise une performance semestrielle conforme aux perspectives de Q1, dans un contexte de marché difficile, et fait de bons progrès dans l'exécution de la stratégie "Umicore 2030 - RISE"

Les résultats du premier semestre d'Umicore ont été les deuxièmes plus élevés de son histoire, malgré les graves perturbations du marché, l'inflation des coûts et la volatilité des prix des métaux précieux.

Les revenus d’Umicore pour les 6 premiers mois se sont élevés à € 2,1 milliards, un chiffre stable comparé au niveau record du premier semestre de l’année précédente. L'EBIT ajusté du Groupe s'est élevé à € 461 millions et l'EBITDA ajusté à € 601 millions, soit une nette augmentation par rapport au second semestre de l'année dernière, mais une baisse par rapport aux niveaux record du premier semestre 2021, reflétant l'environnement moins favorable des prix des métaux précieux et incluant des dépenses plus élevées liées à l'innovation et à la croissance future ainsi qu'une inflation générale des coûts.

De solides flux de trésorerie opérationnels, y compris une augmentation moins importante que prévu du fonds de roulement net résultent en une dette financière nette de € 955 millions, stable par rapport à la fin de 2021 et correspondant à 0,88 fois l'EBITDA ajusté roulant. Conformément à la politique de dividende, un dividende intérimaire de € 0,25 par action sera payé le 23 août.

Umicore met activement en œuvre sa stratégie RISE 2030 avec des étapes clés franchies au cours du premier semestre 2022, telles que la signature de contrats clients long terme ou la préparation de sa présence dans la chaîne de valeur en Amérique du Nord dans le domaine des matériaux pour batteries rechargeables.

Prévisions

Umicore s'attend à une nouvelle performance solide en 2022 dans tous les business groups, dans un contexte de marché fortement perturbé. 

Sur la base de la performance du premier semestre et en supposant que les prix des métaux précieux restent aux niveaux actuels pour le reste de l'année, Umicore s'attend à ce que son EBIT ajusté pour l'ensemble de l'année 2022 soit légèrement supérieur au consensus[1], y compris une contribution supplémentaire d’environ € 220 millions liée à la hausse des prix des métaux précieux par rapport à 2020 (tenant compte de l'effet des couvertures stratégiques). Ces perspectives intègrent une inflation des coûts estimée à moins de € 150 millions pour l'ensemble de l'année, hors mesures compensatoires telles que la tarification. Ces perspectives supposent également qu'il n'y aura pas d'autres perturbations significatives de l'économie ou des opérations d'Umicore résultant de développements géopolitiques, de la pandémie ou de contraintes supplémentaires de la chaîne d'approvisionnement.

Il est anticipé que la production automobile reste affectée par les perturbations actuelles de l'approvisionnement. Nonobstant la visibilité limitée qui en découle, Umicore s'attend à continuer à bénéficier de sa forte position sur le marché des applications essence. Compte tenu de la forte performance du premier semestre et des hypothèses actuelles sur les volumes pour 2022, l'EBIT ajusté de Catalysis pour l'ensemble de l'année devrait être proche du niveau record atteint en 2021, légèrement supérieur au consensus[1], malgré l'impact de l'inflation des coûts.

Sur base de la performance du premier semestre et anticipant une normalisation en Cobalt & Specialty Materials, Umicore s'attend à ce que l'EBIT ajusté d'Energy & Surface Technologies pour l'ensemble de l'année 2022 soit supérieur au niveau de l'année précédente et des attentes actuelles du consensus[2]. 

Umicore s'attend à ce que l'EBIT ajusté de Recycling pour l'ensemble de l'année 2022 soit conforme au consensus actuel[3]. Ceci est basé sur l'hypothèse que les prix actuels des métaux précieux continueront à prévaloir. Cela tient également compte d'un mix d'approvisionnement quelque peu amélioré en Precious Metals Refining par rapport au premier semestre.

Comme déjà annoncé, les coûts Corporate devraient continuer à augmenter au-delà de l'inflation en 2022, Umicore s'engageant à plus long terme dans l'innovation et la digitalisation et prépare ses systèmes et son organisation à une croissance future.

Chiffres Clés

Revenus de € 2,1 milliards (-0%)

EBITDA ajusté de € 601 millions (-21%)

EBIT ajusté de € 461 millions (-26%)

Ajustements de l’EBIT de - € 20 millions

Rendement des capitaux engagés (ROCE) de 20,8% (contre 28,4% au premier semestre 2021) 

Bénéfice net ajusté (part du Groupe) de € 321 millions et bénéfice par action ajusté de € 1,34  

Flux de trésorerie opérationnel de  € 521 millions, incluant une augmentation de € 152 millions des besoins en fonds de roulement

Flux de trésorerie opérationnel disponible de € 320 millions 

Les dépenses d’investissement se sont élevées à € 190 millions 

Dépenses de R&D de € 141 millions (+ 19%)

Dette nette de € 955 million, stable par rapport à fin 2021. Cela correspond à un rapport dette nette/EBITDA ajusté 12 derniers mois de 0,88x

Acompte sur dividende de € 0,25 par action le 23 août

« Dans un environnement de marché caractérisé par de sévères défis externes, nous avons réalisé le deuxième meilleur résultat semestriel de l'histoire d'Umicore, ce qui démontre clairement la résilience et la position solide de nos activités sur nos marchés finaux clés.

Nous sommes également restés concentrés sur nos objectifs stratégiques et avons réalisé d'importants progrès dans l'activité Rechargeable Battery Materials avec les préparatifs du déploiement de notre présence dans la chaîne de valeur en Amérique du Nord et la formation de nouveaux partenariats stratégiques à long terme et créateurs de valeur. Malgré le contexte de marché difficile actuel, je suis très positif quant aux opportunités qui s'offrent à nous et à notre capacité à réaliser notre ambitieuse stratégie "Umicore 2030 - RISE". »

Mathias Miedreich, CEO d' Umicore


Umicore annonce la succession de son CFO

Umicore annonce le départ et la succession de Filip Platteeuw, qui a décidé de quitter le Groupe après près de 20 ans, dont la moitié en tant que Chief Financial Officer, afin de poursuivre d'autres projets. Dans le cadre du programme planifié de succession, Wannes Peferoen, actuellement Senior Vice President de la business unit Electro-Optic Materials d'Umicore, succédera à Filip le 1er octobre. 

Filip et Wannes travaillent en étroite collaboration afin d'assurer un transfert en douceur et Filip continuera à soutenir la transition pendant une période de six mois après avoir quitté son poste de CFO.

Wannes a débuté sa carrière chez Umicore il y a près de 17 ans en tant que contrôleur Groupe, ce qui lui a permis d'acquérir une connaissance approfondie des activités d'Umicore. Il a ensuite accumulé plus de 10 ans d'expérience en tant que contrôleur de différentes business units, se forgeant ainsi une solide expertise en matière de contrôle financier, en ce compris la planification stratégique, l'introduction de nouveaux systèmes et la gestion des risques financiers. Au cours des cinq dernières années, Wannes a occupé des postes de direction générale, combinant les aspects financiers avec une expérience commerciale et entrepreneuriale forte dans la mise en place de partenariats mondiaux avec les clients.

« Filip a joué un rôle déterminant dans les avancées et réalisations stratégiques d'Umicore. Son intégrité et jugements équilibrés, sa connaissance approfondie de l'entreprise et de ses finances ainsi que son dévouement et son véritable engagement ont contribué à équiper notre Groupe pour sa prochaine phase ambitieuse de croissance. Je lui suis très reconnaissant pour ses contributions indispensables, notamment en ce qui concerne notre stratégie Umicore 2030 - RISE récemment lancée. Nous regrettons de le voir partir, mais lui souhaitons beaucoup de succès dans ses nouveaux projets.

Nous accueillons chaleureusement Wannes qui prendra le relais à un moment passionnant pour notre Groupe, et par là même pour nos clients et nos investisseurs, qui joueront un rôle clé dans l'exécution fructueuse de notre stratégie. »

Mathias Miedreich, CEO d'Umicore

« Je suis très heureux d'avoir fait partie d'Umicore pendant près de 20 ans et d'avoir été témoin de la transformation de cette entreprise, portée par tant de collègues talentueux à travers le monde.

Je suis honoré et reconnaissant d'avoir occupé le poste de CFO pendant près de dix ans. Notre stratégie ambitieuse Umicore 2030 - RISE, récemment présentée, marque un nouveau chapitre passionnant dans le parcours d'Umicore. Le moment est venu de laisser de nouveaux talents conduire ce changement. J'ai toute confiance en Wannes et en ses équipes pour réaliser les ambitions que nous avons fixées ensemble. »

Filip Platteeuw


[1] Umicore a engagé Vara Research GmbH pour sonder les analystes de courtage afin de fournir au marché les estimations consensuelles des analystes. Le consensus le plus récent est disponible sur https://vara-services.com/umicore/. L'EBIT ajusté du consensus pour le Groupe Umicore en 2022 s'élevait à € 828 millions au moment de cette publication.

[2] L'EBIT ajusté de Catalysis pour l'exercice 2021 s'est élevé à € 326 millions. L'EBIT ajusté consensuel de Catalysis en 2022 s'élevait à € 281 millions au moment de cette publication.

[3] L'EBIT ajusté de Energy & Surface Technologies pour l'exercice 2021 s'est élevé à € 139 millions. L'EBIT ajusté consensuel pour Energy & Surface Technologies en 2022 s'élevait à € 148 millions au moment de cette publication.

[4] L'EBIT ajusté consensuel de Recycling en 2022 s'élevait à € 475 millions au moment de cette publication.


Note: Toute allusion à des revenus dans le présent document fait référence aux revenus hors métaux (soit tous les éléments de revenus minorés de la valeur des métaux achetés suivants : Au, Ag, Pt, Pd, Rh, Co, Ni, Pb, Cu, Ge)